En attendant le bourreau

A l’hiver 2013, les bourreaux sont passés. Ils ont nettoyé les parterres.

L’arrachage des plantes donne la possibilité aux graines de flanders poppy (papaver rhoeas), de casse lunettes (centaurea cyanus), de scorpion weed (phacelia tanacetifolia), de pied d’alouette (delphinium consolida), de camomille allemande (matricaria recutita), et de fenouil bâtard (anethum graveolens), qui tous aiment la terre retournée, de pouvoir germer.

Grâce aux bourreaux, le mouvement de bord de route revivra : les fleurs réapparaîtront, tant que rien d’autre ne sera planté ou semé. Une oeuvre éphémère d’une durée de 2 été (2010-11) et pérenne en même temps.

Mouvement de bord de route, en attendant le bourreau – juillet 2013
avenue van Volxem, Bruxelles – WIELS – contrat de quartier Saint-Antoine