Archive for the ‘je t'en tamponne surtout et pour rien - 2011- à nos jours’ Category

je t’en tamponne surtout et pour rien

Friday, March 30th, 2012

Performance-rencontre, meeting-performance
de l’autre côté de l’atlantique
Saturday, April 14, 2:00pm – 8:00pm
Lumen 8 Anacostiafestival, Old Police Warehouse Back Lot, Washinghton DC
part of Small is more, snapshots of belgian performing arts

Lise Duclaux interacts with menbers of the audience or passers-by, and offers them the chance to stamp poetic tags on a medium of their choice. The artist and the “stamped person” sign a register, leaving both with a receipt of this peculiar exchange. The humorous performance will questions the world of office administration and introduces poetic forms of communication to what is usually a dull topic.

Interview by Alliance Française: Not Just Another Day at the Office, on Apr 10, 2012

registre des tamponnés from n°000175 to n°000200 and from n°000251 to n°000254 stamps on laptop, right and left arms, business card, banknote 5$ and 1$,  Jazzfestival Anacostiariver card, Nationalgeographic press-pass, diary – date of taxes and other dates, menu from mama’s kitchen, bag, notebook, Tshirt,  neck, book, slide, small is more card, wrists, wallet (business card holder), left collar bone, usa flag camera, working notebook, jam journal.



cartes anonymes 02

Friday, March 30th, 2012

2012first scattering – première dissémination :  small is more, Washington dc, meeting-performance  je t’en tamponne surtout et pour rien


54 x 85 cm business card size

a lively mind blows sometimes

a

suddenly we all became so small aaaaaaaaaas you drink there is always a drop running along the glass

a
prefer what is impossible                                                                                                       le paradis

a
de l’air
54 x 85 cm business card size and 3,1 x 4,6 cm mini pocket size
a

je t’en tamponne surtout et pour rien

Monday, February 6th, 2012

performance-rencontre, meeting-performance

Lise Duclaux transforme un rituel administratif en un moment d’échange privilégié. Elle invite un spectateur, un passant à se faire tamponner une ou des devises poétique sur le ou les supports de son choix . L’artiste et le “tamponné” apposent leur signature sur le registre des tamponnés. Chacun conserve un récépissé comme trace de l’échange singulier qui a eu lieu.

Lise Duclaux interacts with menbers of the audience or passers-by and offers them the chance to stamp poetic tags on a medium of their choice. The artist and the “stamped person” sign a register, leaving both with a receipt of this peculiar exchange. The humorous performance will questions the world of office administration and introduces poetic forms of communication to what is usually a dull topic.

valise avec boîte à tampons, tampons encreurs, bloc-note, registre des tamponnés, stylos et cartes anonymes
suitcase with stamps box, ink pads, notepad, register of “stamped person”, pens and
anonymous cards




je t’en tamponne surtout et pour rien

Monday, February 6th, 2012

Performance-rencontre, meeting-performance
à l’intérieur des terres

17 février 2012
, à partir de 18h jusqu’à la fermeture

ACTIONS-PERFORMANCES,
organisé par l’Atheneum en coopération avec le Consortium
Atheneum
, 21078 DIJON cedex , FR
avec le soutien de Wallonie-Bruxelles International

registre des tamponnés du n°000141 au n°000174 sur cartes électorale, agenda, carte d’étudiant, bras droit, programme action, pochette plastique couverture de permis de conduire, sacs à main, carte bancaire dite bleu, affiche actions, sur mac book pro 15p, permis de conduire, que sais je? l’art contemporain, carte 10 films eldorado cinéma, petit traité de l’art contemporain d’anne cauquelin, serviettes en papier jetable de table de comptoir, permis de conduire, clairette de die, dos de téléphones portables, mains  gauches et droites, portefeuille extérieur et intérieur, cartes de cantine, portes carte en plastique, carnets de note intérieur et couverture, couverture en cuir d’agenda, pages agenda et couverture, carte de demandeur d’emploi, cartes vitale assurance maladie, pochette de carte de bibliothèque, poignet droit et gauche, dos de passeports, paquet de papier à cigarette tribal, roland barthes le degré zéro de l’écriture, feuilles de papier vert, cartes de bus, carte de groupe sanguin, carte de visite proffessionel,  page de carnet de dépense.

je t’en tamponne surtout et pour rien, Centre Pompidou Metz

Thursday, June 30th, 2011

Performance-rencontre, meeting-performance
à l’intérieur des terres

le 22 Avril 2011, de 14h à 20h

Centre Pompidou-Metz
1 parvis des Droits-de-l’Homme, Metz, France
avec le soutien de Wallonie Bruxelles international et Wallonie Bruxelles Théâtre / Danse

Participer à un échange avec Lise Duclaux c’est prendre part à une forme de potlatch(1). Lise Duclaux ne donne pas gratuitement. La valeur de son système d’échange résulte dans le fait que vous devez rendre une usure. En signant l’un de ses registres, vous contractez une dette. Elle vous transfert une responsabilité ; celle qu’elle a elle-même, comme artiste, contractée avec le vivant et les formes symboliques. Vous ne venez pas d’acquérir un produit interchangeable, mais d’adopter une singularité.
Son oeuvre est une attaque poétique contre la réification de nos liens au monde ; attaque fondée sur une déconstruction de la valeur des biens (substitution de l’immatériel à l’objet), des moyens d’acquisition (remplacement de la transaction marchande par le don), et sur un détournement minutieux des formes vernaculaires du quotidien (slogans publicitaires, affiches, objets et procédures bureaucratiques). Sa méthode consiste à opérer un léger décalage avec les formes et dans les contextes où elle intervient pour créer une nouvelle image de l’ordinaire. Elle veut “croire non pas à un autre monde mais au lien de l’homme et du monde, à l’amour ou à la vie, y croire comme à l’impossible, à l’impensable qui pourtant ne peut être pensé (2)” ; elle veut croire aux possibles.
Lise Duclaux crée des bulles d’oxygène, offre des occasions symboliques de partage, alloue des moments de répit et de surprise dans le déroulement frénétique du quotidien. En choisissant le vivant et la poésie comme matière première, elle replace le sensible au cœur du projet artistique. Son art ouvre des brèches dans nos manières d’être de regardeur et de consommateur formatés.

Taking part in an exchange with Lise Duclaux implies getting involved in a kind of potlatch (1). Lise Duclaux doesn’t give gratuitously. By signing one of her register, the participant takes out a loan. His commitment is similar to the one endorsed by the artist towards the living and the symbolic forms. The point is not to acquire an interchangeable product, but to take on a singularity.
Her work is a poetic fight against the reification of our links to the world. She strives to deconstruct a market-based value system by replacing something material with something immaterial, and by substituting a commercial deal for a gift. Her work subverts meticulously the vernacular forms of everydayness through adverts, posters, objects or bureaucratic procedures. By creating a slight discrepancy in the forms she uses and in the contexts in which she intervenes, she gives a new meaning to the ordinary. She wants “to believe not in another world, but in the link between man and world, in love or in life, in the impossible, in the unthinkable, which none the less cannot be thought ( 2)”. She aspires to believe in the possible. She creates oxygen bubbles, symbolic share opportunities and moments
of rest and surprise in everyday’s frenzy. By choosing life and poetry as raw materials, she places sensitivity at the core of the artistic process. Her art questions our value system of formatted spectators and consumers.

1 – Le potlatch est un système d’échange, identifié par Marcel Mauss chez les Indiens du Nord-Ouest américain, qui repose sur la dépense dans le but d’obliger le donataire à une dépense encore plus somptueuse. The potlatch is an exchange identified by Marcel Mauss by North West American Indians, relying on a gift meant to ensure a more valuable gift in return from the beneficiary.
2- Gilles Deleuze, L’image-temps.

registre des tamponnés n°000001 au n°000067 sur cartes professionnel, permis de conduire, cartes de groupe sanguin, cartes électorale, passeports français, carnets de note, carnets de dessin, livres, mains, bras, cous, torses, dos, ventres, jambes, papiers, tickets d’entrée, flyers, papiers administratif, agendas, répertoire téléphonique, dragonnes, badges, feuilles de papier, protége slip, ticket de caisse, pochette d’appareil photo, étiquettes de conservation.

registre des tamponnés n°000014 – Marie-Claire Chaumande – 22-04-11 – Metz
1 – oh qu’il est joli de flâner
sur passeport français page Aquitaine
1 – y’a de la place pour tout le monde sur passeport français page Lorraine

registre des tamponnés n°000028 - Cosette Py – 22-04-11 – Metz
1 – to be little less than something sur protège slip nana

je t’en tamponne surtout et pour rien – Ouragan oostende

Thursday, June 30th, 2011

performance rencontre, meeting-performance
un peu plus haut en bord de mer

25 avril 2011 – à partir de 14H

Ouragan – Oostende meeting Pistologie 2011, rendez-vous annuel des Dialogist-Kantor
au DE DROGE COO aan de thermen Leopold standbeeld sur la digue
zeedijk ,10, Oostende, Belgique
more info ouragan Dialogist-Kantor clic here

registre des tamponnés n°000068 au  n°000087 sur œuvre d’art en papier, mains, fronts, tickets de train, jambes, billets de banque, ticket restaurant, housse de gourde, carnets, plan d’oostende, bras, pieds, chemise, livre, coquillage, papier froissé.

merci pour les photos © Luc van Tichel

merci pour les photos ci-dessous  ©  Michel Moffarts

merci pour la photo ci-dessous © David Deboudt

photos ci-dessous © Michel Moffarts

photos ci-dessous © Luc van Tichel

merci pour la photo © Daniel Locus

photos © Luc van Tichel

registre des tamponnés n°000080 – Heinrich Obst – Oostende – 25-04-11
1 – Oh how lovely to wander
sur avant bras intérieur
1 – living takes times sur avant bras intérieur
1 – tiens bon sur avant bras intérieur
1 – lapin d’autoroute sur avant bras intérieur
1- tête de mort
sur billet de banque de 20€ BCE ECB EZB EKT EKP 2002 – P 13794894451

Je t’en tamponne surtout et pour rien, 3H+K et Pori Art Museum

Thursday, June 30th, 2011

encore plus haut en bord d’estuaire
avec Julien Celdran, Dialogist-kantor, Jérôme Giller, Bernard Mulliez et Manu Tête

Vagabondages, le 30 avril
galerie 3H+K
Itsenäisyydenkatu 47, 28100 Pori, Finland

le 4 mai de 18h30 à 20h
Porin Tadeimuseo / Pori Art Museum
Eteläranta, 28100 Pori, finland

liens: travel note – film carnet de voyage de Bernard Mulliez

Presse, Pori : Satakunan Kansa, 2 Mai 2011

a

registre des tamponnés du n°000088 au n°000110 sur bras, cous, joue, jambes, front, mains, œuvre d’art peinte, œuvre d’art en papier, carton d’invitation, porte monnaie, T-shirt, pantalon, boite d’allumette, carnet

galerie 3H+K

Porin Tadeimuseo / Pori Art Museum
merci pour la photo © Jan Virtasen

merci pour les photos ci-dessous © Jérôme Giller

cartes anonymes 01

Monday, April 18th, 2011

54 x 85 cm format carte de visite, business card size’s

since 2003: du possible, sinon j’étouffe


since 2011 – première dissémination – first scattering :
performance-rencontre je t’en tamponne surtout et pour rien

recto-verso : tout ce qui a une forme est appelé à disparaître, MAIS L’ART EST VIVANT


recto-verso : once in a while everything smiles, 54 x 85 cm format carte de visite, business card size’s and 3,1 x 4,6 cm mini pocket size format mini

a

recto : il faut que j’aille me promener aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa recto: I need a stroll

a

gueule de loup, anthirrhinum majus

a

2010 – 2011 – première dissémination – first scattering :
performance-rencontre plantes de bruxelles

recto : on peut faire un choix ou mieux un joyeux mélange

recto: tout le monde se reflète aujourd’hui dans les aubergines