c'est au plus près de la mer qu'on trouve les plus gros vers, livre

June 10th, 2021

Editions du carreau - 2020
à commander aux éditions du carreau - machinealire@sfr.fr
150 exemplaires numérotés et signés, 20 x13,4 cm, 48 pages, cousu main

Risquons-Tout, WIELS

June 10th, 2021

Risquons-Tout, WIELS, Bruxelles
group exhibition 12 09 2020 - 28 03 2021
silkscreen on paper, digital print on paper, drawing on paper, in situ painting on 15 windows, 2013 - 2020

le commun n'a pas de verbe, 2020, silkscreen on colored paper, 99,7 × 69,8 cm
we all need favorable conditions, making world is not limited to humans, we should be humus, 2016-2020, digital print on paper, 3 x 29,7 × 42 cm
racine vue du ciel, 2017, pigment ink on paper, 32,8 × 18,2 cm
le cauchemar du golfeur, poa annua, 2019, pigment ink and colored pencil on paper,
34,5 × 20,8cm
variations d'architectures des astres sous terre 01, 2019, pigment ink and white paint on paper, 29,4 × 14,7cm
Ce qui vient avant toute explication, 2020
alberi del cielo (ailanthus altissima), and hacked text: Résister au désastre, Isabelle Stengers, 2019, Face à Gaïa, Bruno Latour, 2015, silkscreen on paper, 51 × 72 cm
detail
l'air de rien, 2020
hacked text: Comment la terre s’est tue, pour une écologie des sens, David Abram,
silkscreen on paper (edition LLSPaleis), 51 × 72 cm
more info link
detail

Risquons-Tout, Wiels - les errantes naturelles

June 10th, 2021

Risquons -Tout, WIELS, Bruxelles
group exhibition 12 09 2020 - 28 03 2021

Les errantes naturelles et les autres, rencontrées des escaliers à l’entrée du parking en mai 2020
Natural wanderers and others, encountered on the stairs at the entrance to the parking lot in May 2020
In situ painting on 15 windows, 3 x 184 x 78 cm and 12 x 190 x 80 cm

photo Philippe De Gobert

Risquons-Tout, Wiels - les errantes naturelles, work in progress

June 10th, 2021

Risquons-Tout, WIELS, Bruxelles
group exhibition 12 09 2020 - 28 03 2021

les errantes naturelles et les autres, rencontrées des escaliers à l’entrée du parking en mai 2020
natural wanderers and others, encountered on the stairs at the entrance to the parking lot in May 2020
In situ painting on 15 windows, 3 x 184 x 78 cm and 12 x 190 x 80 cm

maquette - dessins préparatoires - 42 x 29,7 cm
maquette - dessin préparatoire - 29,5 x 12,5 cm
maquette - dessin préparatoire - 29,5 x 12,5 cm

à l'horizon profond - livre boîte

June 7th, 2021

à l'horizon profond
livre boîte exemplaire unique
70 impressions digitales 42 x 29,7 cm sur papiers blancs ou colorés
+ liste des aphorismes, sentences, textes bidouillés et dessins

a

- nous habitons une galaxie spirale barrée
- montagnesEssais sur la nature et la culture, Vilém Flusser
Taupinières parc de Laeken 01, Lise Duclaux
- l’espace ondule avec le temps
- toutes les étoiles sont comme nous elles naissent vivent et meurent, aucune étoile est seule perdue au milieu de l’univers
- valléesEssais sur la nature et la culture, Vilém Flusser, The mole, Kenneth Mellanby
- on a tous besoin de conditions favorables
- gazonEssais sur la nature et la culture, Vilém Flusser
The life of the mole, Gilliam Godfrey and Peter Crowcroft
- l’étrange à la couleur verte
- rien de ce qui est n’est séparé du reste
- communication entre voisinsEssais sur la nature et la culture, Vilém Flusser, The life of the mole, Gilliam Godfrey and Peter Crowcroft
- l’histoire humaine est plus qu’humaine
- l’autre est tout autre chose que l’autre
- matière sombreAurore, réflexions sur les préjugés moraux, Friedrich Nietzsche, Pour la science, revue août 1983
- l’atmosphère n’a pas de forme
- la lune s’éloigne chaque année un petit peu plus de nous
- entracteMes taupes, Günter Eich, The Natural History of Moles, Martyn L. Gorman and R. David Stone
- la surface du quotidien s’épaissit
- les racines n’ont pas d’idées arrêtées
- sujet et objetComment la terre s’est tue, pour une écologie des sens, David Abram
- the world is not a place
- mais comment l’univers est-il tombé aux mains des humains
- une étoile filante n’est qu’un petit grain de poussière qui s’enflamme dans l’atmosphère
- langageComment la terre s’est tue, pour une écologie des sens, David Abram, Pour la science, revue novembre 1983
- à regarder de près rien ne se ressemble jamais
- la nature a horreur du vide
- champignonsJamais seul, ces microbes qui construisent les plantes, les animaux et les civilisations, Marc-André Selosse
- le mélange est la forme propre du monde
- les certitudes sont toujours temporaires
- similitudeJamais seul, ces microbes qui construisent les plantes, les animaux et les civilisations, Marc-André Selosse, The new naturalist, The mole, Kenneth Mellanby
- il n’y a pas d’espace stable
- les racines sont des astres
- paysageLa grande balade, Hélène Bessette
- ça va sans dire
- et toi t’as peur
- mortMort d’un jardinier, Lucien Suel, Être au monde, Lise Duclaux
etc ...


à l'horizon profond

May 26th, 2020

When scientists and biologists deal with landscape, they use the term horizon.
With Lise Duclaux we take you to the deep horizon.
This deep horizon, or ‘underground’ landscape, which escapes our gaze and yet is home to a whole universe and an astonishing life. This landscape is invisible to us as it shapes the one we contemplate daily on the surface.
This life is the raw material with which Lise Duclaux works: seeds, plants and their roots, fungi and moles. This flora and fauna is explored as an allegory of society and its relationship to the Other, to the unknown.
Through the use of inventories and cartography, through the practice of drawing, writing, gardening and typographical composition, Lise Duclaux gives us a territory of thought based on scientific texts that she enchants through the poetry of her approach.
We all have in our gardens – our minds – underground passages that escape us and that lead our actions and our way of being with the Other. Lise Duclaux’s entire body of work is a profound questioning of the way of life in contemporary Western societies and our relationship to time and its profitability.

Fondation Salomon pour l’art contemporain - January 17 - July 12, 2020
The Abbey – contemporary art space, 15b che. de l’Abbaye 74940, Annecy-Le-Vieux, France

le cauchemar du golfeur, poa annua, 2019
encre pigmentaire et crayon de couleur sur papier 34,5x20,8 cm

 

 

 

 

Intérieur d’un astre sous terre 01 (coupe de racine), 2019
Encre pigmentaire sur papier, 32,8x18,2 cm

Petit érable champêtre aux racines champignonesques, 2019
Encre pigmentaire et crayon de couleur sur papier, 46x33,7 cm

 

 

 

 

 

 

Erable et chêne de montagne vue du ciel, 2019
Encre pigmentaire et crayon de couleur sur papier, 33,6x24,8 cm

à l'horizon profond, exposition Abbaye d'Annecy, Fondation Salomon

May 26th, 2020

à l'horizon profond
exposition Abbaye d'Annecy, Fondation Salomon, janvier 2020
vues d'exposition

sérigraphies, impressions digitales sur papiers, dessins, peintures et textes sur murs, 2013-2019

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

à l’horizon profond, quatrième partie des histoires naturelles

May 26th, 2020

à l’horizon profond, quatrième partie des histoires naturelles
Livret, 48 pages, 24,4 x17 cm, impression offset noir et blanc, 1400 exemplaires

Fondation Salomon, Abbaye d'annecy

textes de Anna Ozanne - link

 

 

 

à l'horizon profond

January 7th, 2020

à l'horizon profond
quatrième partie des histoires naturelles

Du 17 janvier au 5 avril 2020 - prolongation jusqu'au 12 juillet

L'Abbaye - espace d'art contemporain,
15b che. de l'Abbaye 74940, Annecy

Art Talk - mardi 17 mars 2020, 19h
Performance - mercredi 18 mars 2020, 18h30

Curated by Fondation pour l’art contemporain Claudine et Jean-Marc Salomon

 

les errantes naturelles

November 17th, 2019

les errantes naturelles
rue du Palais 1, Liège

art au centre - Commissaire : Anna Ozanne

à propos de quelques êtres vivant dans les interstices
nos compagnons discrets et spontanés du coin

maquette/notes

 

rue du Palais 1, Liège